Le 3-4-2-1 de Brendan Rodgers.

1554454_orig

Liverpool et ses 18 couronnes abordent cette nouvelle saison comme favori malgré un mercato mouvementé aussi bien dans le sens des arrivées que des départs. Ce n’est pourtant que fin 2014, que l’équipe commencera véritablement sa saison, un changement tactique osé de la part de Brendan Rodgers, qui permet au club de Liverpool de truster le haut de tableau et désormais de lutter pour les places européennes, voir même le podium. Analyse de ce nouvel élan survenu à Old Trafford contre Manchester United, un soir de défaite sur le score de 3-0, une démarche insolite à l’image de leur saison.

La saison de Liverpool est tout ce qu’il y a de plus étonnante. Une première moitié de saison, ponctuée par de trop nombreuses contres performances, de séries de défaites, 15 premiers matchs assez cycliques en somme, bien loin de leur niveau. Un maigre total de 21 points pris sur 45 possibles lors des 15 premières journées, le bilan est sans appel: une médiocre 10ème place avant de se rendre à Old Trafford. Jusque là, les dispositifs utilisés par Rodgers étaient « classiques », qu’il s’agisse d’un 4-2-3-1, 4-3-2-1, 4-3-1-2 où autre 4-1-4-1, les résultats n’étaient pas probants, et aucune dynamique sur le long terme ne semblait s’installer. L’équipe se caractérisait davantage par ses individualités que par ses vertus collectives. Un changement devait survenir, et cela Brendan Rogers l’a bien compris après le nouveau match nul survenu à Anfield contre Sunderland, juste avant le rendez vous au Théâtre des Rêves. C’est avec une formation saugrenue que les « Scousers » débarquent chez leurs rivaux historiques, un 3-4-2-1 farfelu, qui dénote dans un championnat aseptisé, aussi bien dans les tribunes que dans la culture tactique. Le choix de Brendan Rodgers est audacieux, dans une situation houleuse, les entraineurs ont (trop) souvent tendance à se référer aux bases, qui plus est à l’aube d’un tel rendez vous, dans l’ancienne citadelle imprenable, qui ne l’est plus tellement depuis le départ de Sir Alex Ferguson, mais son choix d’une formation si peu utilisée s’est avérée payant, et à été l’élément déclencheur et déterminant pour la suite de la saison. La défaite 3-0 ce soir là est lourde, mais elle relance totalement la saison de Liverpool, elle marque le renouveau du club, pour une deuxième partie de saison bien plus fructueuse.

Le bilan de cette deuxième partie de saison est remarquable, 33 points pris sur 45 possibles, une série de 13 matchs sans défaites dont 11 victoires, les résultats sont éloquents, les performances de hautes volées s’enchainent comme cette victoire à Southampton ou encore la réception victorieuse de Manchester City. Seule ombre au tableau, la défaite survenue lors de la dernière journée contre Manchester United (encore eux) marque un léger coup d’arrêt, une petite pause pour peut être mieux repartir.

Intéressons nous davantage à cette formation peu employée, mais qui permet pourtant de s’assurer une certaine sérénité défensive, un contrôle total du milieu de terrain, et une liberté offensive. Le principal bémol de Liverpool en début de saison était l’instabilité et le quasi-amateurisme de sa défense, des latéraux trop souvent en retard, une relance des centraux pas toujours exempts de tout reproches, pour faire court: une belle défense de Ligue 1.

462779088Ce nouveau dispositif permet de combler toutes ses carences défensives, il n’y a plus seulement 4 joueurs à vocation défensive mais bien cinq, voir sept. Les 3 défenseurs centraux, Sakho, Skrtel et Can, voir Lovren quand son corps le lui permet, ne sont pas réputés pour leur finesse et leurs habilités techniques, mais la présence de deux milieux polyvalents devant eux leurs permet de s’assurer une relance propre plutôt que de dégager le ballon en espérant que sur un malentendu, un semblant d’action s’engendre, une pratique bien trop courante en Premier League.

Les latéraux incarnés par Markovic, Moreno, Ibe ou encore Raheem Sterling plus récemment, jouent le rôle d’ailiers ou de défenseurs selon les phases de jeu. Ils sont les « thermomètres » de cette équipe, par leur compensation des montées d’un des milieux excentré en couvrant le coté, ou en apportant du soutien aux deux numéros 10 se retrouvant bloqués face au bloc défensif adverse. Leur présence permet d’étirer les lignes adverses en créant des espaces, ce sont eux qui vont gérer les actions quand le ballon commence a stagner, leur présence est essentielle, aussi bien défensivement que offensivement.

Le virtuose.
Le virtuose.

Enfin, comment évoquer le renouveau de Liverpool sans parler de son joyau Brésilien, acheté pour une broutille à l’Inter Milan, qui doit se mordre les doigts d’avoir laisser filer un tel talent. Ce changement tactique lui a fait un bien fou, il évolue dans un poste qui lui convient parfaitement, et il n’a plus besoin de prolonger de manière dantesque ses efforts défensifs. Ses ballons joués sont désormais beaucoup plus hauts et dans une zone plus précise qu’auparavant, absence de pressing défensif oblige. Son positionnement, lui permet d’avoir en permanence à la réception du ballon, du champ libre, lui permettant de progresser balle au pied et de faire valoir sa technique, ou encore ses frappes de loin comme ce fut le cas contre Southampton par exemple. En étant positionné légèrement a gauche, il se trouve que personne ne défend dans sa zone ce qui lui confère une liberté totale à lui et à son acolyte, rôle souvent interprété par Adam Lallana, lui aussi légèrement excentré de l’autre coté.

Le match de ce samedi contre Arsenal sera significatif et nous permettra d’y voir un peu plus clair quant aux objectifs qui peuvent être réalisés sur ces 8 dernières journées. Une défaite à l’Émirates annihilerait de manière considérable les chances de podium voir même de 4ème place étant donné la bonne forme actuelle de Manchester United, il est donc primordial pour les hommes de Rodgers de reprendre une dynamique de victoires ou du moins de ne surtout pas perdre afin de ne pas laisser le podium s’éloigner.

Adrien Le Noël / @AdrienLeNoel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s