Honteuse Tunisie!

MAALOUL-60009-09-2011

J’écris cet article avec une grande déception. Vous l’aurez compris d’après le titre, je vais y parler de la Tunisie, mon pays. Commençons par le commencement, en Afrique sachant qu’il y a un nombre de place assez restreint, les équipes doivent passer par un premier tours, un phase de groupe et ensuite, pour les premiers de chaque groupe, un match (aller-retour) contre le premier d’un autre. La Tunisie a eu, et de loin le groupe le plus simple, sachant qu’il est constitué de la guinée équatoriale, de la Sierra Leone, et du Cap-Vert. La campagne qualificative commence parfaitement, trois victoires en trois matches, tous va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf que suite a une campagne continentale décevante, la fédération (composé principalement de dirigeant corrompus jusqu’à l’os, comme la plus part du temps en Afrique) a décidée de changer d’entraineur. Sami Trabelsi est remplacé par Nabil Maaloul, ancien grand joueur du championnat tunisien, il gagna même le ballon d’or d’Afrique durant sa carrière. Mais sa carrière d’entraineur un beaucoup moins réussie. Il commença par un echéque ave le club athlétique bizertin, un club qui joue d’habitude la 4eme ou 5eme place, il fut ensuite limogé par un club Saoudien et enfin il dirigea l’espérance sportive de Tunis, dont il pris les rêne avant la final de la C1 africaine, qu’il gagna, puis il atteignis la final de celle-ci l’année d’après avant de prendre les rênes de la sélection nationale. Et les problèmes commencent maintenant…. L’équipe produit un jeu de moins en moins séduisant, handicapé par un championnat raccourci pour cause de sécurité post-révolution, mais aidée par les très bonnes performance de tunisiens en Europe, comme Abdenour pilier de la défense du TFC, le bastiais Khazri, Khalifa le néo marseillais, ou encore Allagui qui marque bien avec sont club de L’Herta Berlin. Mais au lieu de combiner avec les nombreux clubs qui montre de belles choses en championnat (comme le Club Sportif Sfaxien, L’Etoile du Sahel ou encore le grand Club Africain) et nos européen, Maaloul préfère faire jouer une majorité de joueur de son ancien club ou qui y ont jouer lors de son passage, comme lors du match contre le Cap-Vert ou 8 joueurs étaient dans cette situation. Et ce qui devait arriver arriva, Lors de ce match contre le Cap-Vert à Tunis le 7 septembre 2013, la Tunisie n’a besoin que d’une égalité pour passer au tour suivant, mais elle s’inclinera 2-0. Il est hors de question de n’accuser que les joueurs pour cette honteuse défaite, il me paraît plus juste d’accuser l’entraineur, contrairement a ce que font les médias nationaux. Ce coach, qui a bénéficier d’un groupe souder et d’une ossature très forte ainsi que d’un bonne adjoint, n’était pas l’homme de la situation, plusieurs personne l’ont dit lors de sa nomination mais en vains. Il a lors de la confrontation contre les Requins fait jouer les joueur qu’il appréciée au lieu des plus performant, et n’a pas su motiver ses troupes. Il demandera sa démission dans les prochains jours, mais c’est trop tard il a humilié, la Tunisie aux yeux du monde, la Tunisie, championne d’Afrique 2004, et qui depuis les années 70 joue régulièrement la plus grande de la compétition. Ce coach avait a sa disposition une génération fort intéressante, mais il en a fait la génération de la honte. Il faudrait que la FTF se réveille une bonne fois pour toute et prenne un entraineur étranger qui a déjà fait preuve de ses compétences, au lieu de choisir le moyen le plus économique et moins intéressant.Image

 

Ben Ammar Youssef

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s